Le tri des déchets : une facade ?

Le Bal des Hypocrites,

Comme on peut le voir dans ce reportage de FR3, nos concitoyens sont pour la plupart prêts et formés au tri.
Ce qu’il manque c’est la volonté politique et les moyens mis en œuvre pour ce tri à la source.
Alors pour quelle raison l’agglomération de Montpellier ne donne- t- elle pas les moyens aux Montpelliérains de bien trier ?
C’est très simple, car la structure qui traite les poubelles jaunes, c’est à dire Demeter, est saturée. Sa capacité maximale de traitement de 20000 tonnes est déjà  dépassée ,Demeter n’ayant reçu quasiment aucune évolution ni aucun investissement depuis sa création en 1994. Ceci en regard de ceux effectués dans l’inutile TMB Ametyst (100 millions d’€ ).

Si les Montpelliérains triaient plus, où iraient ces poubelles jaunes? Et bien, il pourrait en être  de même que pour les poubelles oranges (fermentescibles) elles pourrait être bien  remélangées aux poubelles grises dans Amétyst. Opération il faut bien l’avouer difficile à cacher et inacceptable si la manipulation était découverte.
Mieux vaut donc prétendre faciliter le tri et ne pas en donner les moyens à la population.
Il est clair que le choix est fait, quand on investit 150 millions d’€ pour exploiter Amétyst sur 10 ans et rien pour Demeter, c’est que l’on prévoit de faire trier industriellement la totalité des déchets de l’agglomération de Montpellier. Ametyst ayant pourtant prouvé un échec total en terme de tri et de valorisation matière. L’imposture écologique et économique peut continuer.
Le tri citoyen de son coté, ainsi instrumentalisé restera un écran de fumée, un décorum, une manipulation

François Vasquez
Porte-parole de l’association des Riverains de la ZAC GAROSUD

Tags:

Laisser une réponse