Nouvelle charge contre l’usine Amétyst à Montpellier

Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault mardi 30 mai 2017 à 19:18

Archive © Maxppp –

Pour la première fois en 10 ans, un collectif d’associations a décidé de boycotter la prochaine réunion de la commission de suivi de l’usine de méthanisation Amétyst à Montpellier. Pour protester contre ce qu’il qualifie « d’échec industriel et financier ».

 

L’usine de méthanisation Amétyst a été mise en service en 2008 à Montpellier. C’est une usine construite pour valoriser les déchets en produisant du biogaz et du compost.

Huit ans après, l’objectif n’est toujours pas atteint et il ne le sera jamais selon un collectif d’associations qui se base sur le rapport de la Cour des comptes rendu public en février dernier. Dans ce rapport il est écrit noir sur blanc qu’Amétyst est « un échec industriel et financier » rappelle François Vasquez, le porte-parole du collectif.

Rapport de la Cour des comptes accablant

« Ce rapport accablant n’a entrainé jusqu’à présent aucune action de la part de la préfecture » regrette le collectif qui a décidé de boycotter la prochaine réunion de la commission de suivi du site prévue le 20 juin. Une première en 10 ans.

Fin 2016, l’usine s’est dotée d’un nouveau système dit « de haut criblage », plus performant, pour mieux traiter les déchets organiques et donc produire davantage de compost et de meilleure qualité.

Un énorme coup de com’

De la poudre aux yeux selon François Vasquez, « un énorme coup de com. Ce scandale ne peut plus durer ». Pour le collectif, la seule solution est d’encourager le tri à la source, dans chaque foyer. Seule condition pour que les déchets organiques soient valorisés efficacement.

Amétyst traite aux environs de 130.000 tonnes de déchets. Montpellier Méditerranée Métropole compte 420.000 habitants.

Extraits radio FBH :

Tags:

Laisser une réponse