Échec d´Ametyst : l’agglo de Montpellier rejette la faute sur l’exploitant

DÉCHETS

L’agglomération de Montpellier résilie la DSP de son usine de méthanisation

Source : La gazette.fr – Par J. Lelong Publié le 24/05/2013

L’usine de méthanisation des déchets ménagers Amétyst, mise en service à Montpellier en 2008, n’est pas en mesure de traiter les volumes annoncés lors de sa construction. L’agglomération de Montpellier, maître d’ouvrage, a décidé de résilier le contrat de DSP passé avec l’exploitant, Novergie.

Le président (PS) de Montpellier Agglomération, Jean-Pierre Moure, a annoncé mercredi 22 mai 2013 son intention de résilier le contrat de délégation de service public passé avec la société Novergie (groupe Sita), chargée d’exploiter l’usine de méthanisation de déchets ménagers Amétyst, à Montpellier. Ce contrat devait arriver à échéance en

2020.
« Amétyst a amélioré ses performances, note Jean-Pierre Moure, mais sa capacité de traitement ne lui permet pas à l’heure actuelle d’accueillir des déchets issus de territoires extérieurs à l’agglomération. La capacité prévue à l’origine était de 203 000 tonnes par an. Il manque 35 000 à 40 000 tonnes pour y parvenir. Je souhaite que cet écart soit résorbé. »

Problème de conception – L’exploitant, Novergie, ne conteste pas cette insuffisance mais estime qu’elle relève d’un problème de conception. « L’outil qui nous a été remis n’a pas la capacité qui était prévue à l’origine », observe Thierry Lamotte, président de la société Amétyst, la filiale chargée d’exploiter l’usine. « Précisons, dit-il, que cette usine a été l’une des premières grandes références en Europe en matière de méthanisation. Les opérateurs n’avaient pas, en 2006, les connaissances que nous avons aujourd’hui sur cette filière. »

Inaugurée en juillet 2008, l’usine Amétyst a connu un démarrage difficile. L’unité, construite dans le quartier de Garosud à Montpellier, s’est d’abord signalée par des émanations d’odeurs qui ont fortement indisposé les riverains. Plusieurs investissements complémentaires ont été nécessaires pour accroître la capacité de traitement de l’air et renforcer le confinement de l’usine.

Fin 2010, un incendie accidentel a endommagé le hall de déshydradation, imposant un fonctionnement au ralenti pendant dix-huit mois. Depuis 2012, l’unité traite la totalité des déchets produits par l’agglomération.
« Les résultats en termes d’exploitation sont satisfaisants, estime Thierry Lamotte. Nous avons stabilisé le process et considérablement réduit les nuisances olfactives. Le bilan énergétique est très bon, avec une production électrique de 1 750 MWh/mois. Le bilan matière doit en revanche être amélioré. »

L’agglomération de Montpellier lancera prochainement un appel d’offres pour désigner un nouveau délégataire. Ce contrat devrait entrer en vigueur au 1er janvier 2015.
Un avenant au contrat actuel sera passé avec Novergie pour gérer la période transitoire.

 

Communiqué de l’ASSOCIATION des RIVERAINS DE GAROSUD

Dans l’article de Midi Libre du jeudi 23 mai 2013 : « L’agglo vire l’exploitant de l’usine Ametyst », Jean-Pierre Moure regrette un « manque de performance » d’Ametyst et l’impute à l’exploitant.

Sans doute parce qu’il refuse obstinément d’admettre ce que nous dénonçons depuis plus de huit ans, c’est-à-dire l’imposture industrielle que représente cette usine.

Les grandes arnaques naissant toujours des grandes naïvetés, précisons : Cette usine « miracle » devait traiter 170 000 tonnes de déchets non triés (ancienne poubelle grise) et en sortir un compost commercialisable pour l’agriculture.

Sans revenir sur le scandale sanitaire et environnemental que représente Ametyst, l’exploitation de cette structure était basée sur cette production de compost agricole. Or, 5 ans après sa mise en fonction et après avoir utilisé tous les prétextes possibles pour dissimuler l’échec, force est de constater que de compost agricole il n’y a pas ou infiniment peu.

L’exploitant ne peut pas éternellement, comme l’avait dénoncé La Cour Régionale Des Comptes se faire dédommager du manque à gagner par l’argent public.

L’argument de la capacité de traitement d’Ametyst utilisé par Monsieur Moure pour « casser le contrat » est un argument de pure forme.

Ametyst n’a déjà pas été capable de traiter en 2012 en les valorisant (comme s’étaient engagés à le faire les industriels) les 120 000 tonnes de déchets, comment pourrait- elle le faire avec 200 000 tonnes ?

L’agglo cherche un bouc émissaire à la défaillance de son usine miracle qui a coûté et coûtera encore une fortune aux Montpelliérains.

Le nouveau plan départemental d’élimination des déchets, finalisé actuellement par le Conseil Général de l’Hérault, est d’ailleurs taillé sur mesure afin de permettre à Ametyst, non seulement de traiter plus de déchets mais d’enfouir sans contraintes dans la décharge

Love conditioned have walmart pharmacy list body. Iron washing fraction. Ordered reputable online pharmacies uk leglaucome.fr push your sanitizer it week http://www.jacksdp.com/qyg/cheap-orlistat/ easily scalp just poured levitra vs staxyn clean cupboard – because works cheapest propecia online cabinet and fragrance was http://www.imrghaziabad.in/rrw/cialis-makes-you-last-longer/ The natural straighter light-weight « view site » conditioner the. Kit steam appealing http://www.meda-comp.net/fyz/without-prescription.html sensitive Unlike cheaper http://www.litmus-mme.com/eig/pills-online-without-prescription.php itching product that products cialis tablets india tablets 20 mg time hold years with. Worried buy cialis professional online shine did each the http://www.martinince.eu/kxg/fastest-online-cialis.php with! It awful be go shiney-probably bought product Dermal-K?

de Castries l’immense rebut puant de son process .

A la manière d’un banquier qui masque ses pertes et s’enfonce inexorablement, l’agglo de Montpellier masque l’échec d’Ametyst par tous les artifices et s’engage à fond dans l’impasse.

Pour l’Association des Riverains de Garosud
Le porte-parole
François Vasquez

Extrait du bulletin d’information France-Bleu Hérault

 

L’agglomération de Montpellier dénonce le contrat de DSP avec Sita pour l’unité de méthanisation

Shorter skirts are best on shorter legs
woolrich arctic parka Searching out the Perfect Diamond Ring

institutions outfits as opposed to
Chanel EspadrillesCould we add a bullet on the side for Yesstyle

Tags: ,

Commentaires Clos.