Communiqué de presse – Amétyst 2

Envoyé: Samedi 8 Octobre 2016 14:24:15
Objet: Communiqué de l’Association des Riverains de Garosud

Madame, Monsieur le Rédacteur(trice) en chef,

L’inauguration d’AmétystII apparaît comme une farce de mauvais goût pour quiconque étudie le traitement et la valorisation des déchets.

L’invitation à la presse n’évite aucun cliché, aucune ficelle de propagande: une affiche semblable à celle d’un film de science-fiction avec en stars américaines, Messieurs Saurel et Meunier….

AmétystII, dont le sous-titre devrait-être: l’inévitable désillusion, annonce:« process d’ultra criblage ».

De quoi s’agit-il : de l’ajout d’un tamis à 5 mm.

Peut-on considérer lors de l’achat d’une passoire, fusse-t-elle électrique que l’on a changé sa cuisine ? Evidemment non…. C’est pourtant ce que l’on va tenter de nous faire croire.

Il ne manquera surement à ce grand spectacle qu’une bande son.

Nous proposons  « La complainte du progrès » de Boris Vian, progrès permettant dans notre cas,  de poursuivre ce qui semble être une idylle entre nos élus et les industriels.

Après «Le bel aérateur pour manger les odeurs », «Le canon à patates », «L’éventre- tomates », «Le ratatine-ordures »….Voilà la passoire inclinée d’Amétyst.

N’oublions pas qu’Amétyst est une chaîne de petites machines censée faire progresser nos déchets vers le summum de la valorisation.

Il n’en est rien depuis huit ans de fonctionnement.

La bataille de la valorisation ne peut se gagner que par le tri citoyen, la collecte séparée et le compostage des bio-déchets et non par le tri industriel de notre poubelle grise.

Investir massivement l’argent public sur des techniques industrielles nous enfonce dans l’impasse faisant prendre un retard considérable à notre métropole en matière de traitement économique et écologique des déchets.

Nul doute que notre bande sonore ne plaira pas à tout le monde.

Un journaliste apprécie rarement d’être mené en bateau.

Si malencontreusement cela devait-être le cas, autant que ce soit en musique.

Pour l’Association des Riverains de Garosud,
Le porte-parole,

François Vasquez

Tags:

Laisser une réponse